Le Coudé - Prix de l'adion

Le Prix de l'ADION 1999 à l'association NOVAE

Le conseil de l'ADION, lors de sa séance du 8 octobre 1999, a attribué le Prix de l'ADION 1999 à l'association NOVAE.

Le Prix de l'ADION est décerné à des personnes civiles ou morales pour des travaux d'intérêt exceptionnel, effectués à titre bénévole au sein de l'Observatoire de la Côte d'Azur, notamment par des amateurs d'astronomie. Ce prix est décerné conjointement par l'ADION et l'OCA et s'inscrit dans une convention signée entre l'Association pour le Développement International de l'Observatoire de Nice et l'Observatoire de la Côte d'Azur.

Le Prix de l'ADION 1999 a été attribué à l'association NOVAE pour les travaux de restauration entrepris sur l'équatorial Coudé qui ont permis la sauvegarde de cet instrument historique, et pour les observations spectaculaires réalisées : observation de la comète Shoemaker-Levy en 1994, spectrographie de nébuleuses planétaires avec un CCD, mise au point d'un dispositif d'observation du Soleil au rez-de-chaussée du bâtiment. Ce dernier dispositif est particulièrement apprécié par le public au cours des visites; il a contribué au succès des six week-ends de préfiguration du projet muséal à l'automne 1998.

Vous trouverez ci-dessous, un article d'Albert Bijaoui, astronome au département CERGA, relatant le parcours effectué par les amateurs de l'association NOVAE pour restaurer et exploiter le télescope Coudé. Ce sont ces travaux qui ont motivé l'attribution du Prix de l'ADION à l'association.


*****************


L'association Novæ et son activité dans le cadre de l'OCA

par

Albert BIJAOUI

Astronome au département CERGA


L'association Novæ est une association loi de 1901, a but non lucratif, installée à Saint-Laurent, hébergée dans le Centre Culturel de cette commune. Elle a un but éducatif, pédagogique, d'animation et d'observation en matière d'activités astronomiques et spatiales.

Il y a une dizaine d'années, sous l'impulsion de l'un de ses membres, Eric Aristidi, Maître de Conférences à l'Université de Nice-Sophia-Antipolis, cette association a demandé à utiliser le télescope Coudé de l'Observatoire de Nice pour ses activités. Depuis la rénovation de cet instrument par J.Demarcq, F.Roddier et G.Ricort au début des années 70, cet instrument était sous la responsabilité du Département d'Astrophysique de l'UNSA. C'est avec lui qu'ont été mises au point les expériences d'héliosismologie d'Eric Fossat et de Gérard Grec. D'ailleurs, l'électro-aimant est toujours dans l'entrée du bâtiment. C'est également avec cet instrument que les Roddier ont commencé leurs travaux d'interférométrie avec le retournement de pupille.

Mais à la fin des années 80, le Département d'Astrophysique n'a plus trouvé de justification scientifique pour conserver et entretenir cet instrument. Eric Aristidi, très impliqué dans le monde associatif gravitant autour de l'astronomie, membre du conseil d'administration de l'ANSTJ, a proposé aux membres de son laboratoire de confier l'instrument à l'association Novæ. Philippe Delache, qui venait de devenir Directeur de l'OCA, a accepté avec plaisir une telle entreprise, qui ne pouvait qu'être bénéfique pour l'Observatoire. Une convention fut rédigée entre l'OCA et Novæ pour bien spécifier les droits et les devoirs de chacun.

Depuis l'association Novæ a parfaitement rempli son contrat. De nombreux jeunes gens sont venus sur le site pour suivre un programme d'observations. De l'équipement moderne, avec des ordinateurs, des caméras CCD, un spectrographe et de l'instrumentation optique, mécanique et informatique ont été installés par les jeunes amateurs.

Des observations spectaculaires ont eu lieu, comme celles de la comète Shœmaker-Levy en 1994. Ce sont d'ailleurs les seules obtenues sur le site. Plusieurs études d'une bonne qualité scientifique ont été menées, comme, par exemple, celle sur la spectrographie des nébuleuses planétaires avec un CCD.

Ce sont les amateurs de Novæ qui ont monté le dispositif permettant de voir le Soleil au rez-de-chaussée du bâtiment, montage qui fut si apprécié du public lors de l'exposition sur le Soleil en 1998.

Une commission mixte entre l'OCA et Novæ se réunit régulièrement pour faire le point sur les différents problèmes pouvant apparaître et pour discuter des programmes scientifiques. Les astronomes de l'OCA peuvent d'ailleurs continuer d'observer à cet instrument si le besoin existe. Des travaux pratiques avec des étudiants ont d'ailleurs été montés dans le cadre de plusieurs cycles universitaires.

Les relations avec les présidents de l'association, Bernard Curzi au début, et maintenant Daniel Gaffe, ainsi qu'avec tous leurs associés, ont toujours été excellentes.

L'Observatoire de la Côte d'Azur ne peut que se réjouir de cette activité qui a permis non seulement de sauvegarder un instrument historique, mais aussi d'initier de nombreux jeunes et moins jeunes à l'observation astronomique.


***************

Paul FAUCHER

2000-02-11

Date de création : 11/06/2007 @ 13:20
Dernière modification : 11/06/2007 @ 13:26
Catégorie : Le Coudé
Page lue 3073 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article




Nos Rendez-vous
Connexion...
 
Liste des membres Membres : 29

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 2

Ip : 54.166.232.243

Liens
Nouvelles du ciel
^ Haut ^