L'association - Le cratere de Maadna

Association Novae : un cratère météoritique dans le désert saharien

le cratere et le campement

Dimanche 10 avril 1988, dans l'après-midi : un car suivi de deux 4x4 roule dans le désert saharien. A leur bord, une équipe de 26 personnes, des membres de l'association d'astronomie Novae de Saint Laurent du Var et leurs amis de l'association El-Battani d'Oran, se demande quand ils vont bien pouvoir arriver à destination. Le désert s'étend à perte de vue, mais le guide algérien indique pourtant du doigt le but mystérieux du voyage. Au détour de la route Laghouat-Guerrara, l'expédition découvre, médusée, l'un des plus imposants lieux d'impact météoritique de notre planète, le cratère de Maadna. C'est une vaste dépression de 1700 mètres de diamètre et de 70 mètres de profondeur qui se déploie sous leurs pieds. Sur les cartes de la région, il n'est mentionné qu'une vaste dépression circulaire.

Ce sont en majorité des jeunes, âgés de 12 à 18 ans, qui ont pu partir pour cette aventure. Il leur aura fallu 7 mois de préparatifs pour réaliser cette mission de 19 jours, qui restera longtemps gravée dans leur mémoire. De nombreux partenaires ont soutenu l'équipée : ainsi du côté francais avec les associations La Clef des Champs et Novae, le Ministère des Affaires Etrangères, la Direction Régionales des Affaires Culturelles et l'ambassade de France en Algérie, mais aussi du côté algérien avec l'APC, l'association culturelle de la ville d'Oran et le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Cette mission constitue la deuxième visite de cette ampleur organisée pour l'étude du cratère. Découvert en 1928, puis étudié à partir de 1950, Maadna ne reçoit pas toute l'attention qu'il mérite, et ce n'est qu'en 1987, sous l'impulsion de l'association El-Battani, qu'est organisée la première grande expédition à laquelle participent notamment des géologues de l'Université d'Oran.

Plus grande que le Meteor Crater d'Arizona, le cratère de Maadna lui ressemble comme un frère. L'érosion apparemment plus prononcée du relief du cratère laisse à penser qu'il est probablement beaucoup plus ancien, aux alentours d'un million d'années. S'il est moins profond que le Meteor Crater, c'est aussi à cause de l'érosion et des dépôts d'alluvions qui ont recouvert une cavité estimée à près de 200 mètres de profondeur causée par l'impact d'une météorite géante, partiellement vaporisée au moment du choc. Une météorite pierreuse n'ayant que peu de chances d'atteindre le sol sans se fragmenter dans les couches atmosphériques, la météorite de Maadna était probablement de nature ferreuse. La similitude avec le Meteor Crater donne à penser que la taille des météorites ayant conduit à ces deux formations géologiques est du même ordre de grandeur, soit une masse de 1 à 2 millions de tonnes et une taille entre 25 et 70 mètres de diamètre.

Un membre de l'expedition

Le camp de tentes avait été minutieusement préparée par les autorités locales avant l'arrivée du groupe. Un camion citerne d'eau avait même été mis à disposition pour tous les usages courants. Dès le lendemain de l'arrivée de la mission, celle-ci s'est scindée en plusieurs petits groupes répartis sur toute la circonférence du cratère afin d'y effectuer relevés topographiques et photographiques, collecte d'échantillons de roche ... Les milieux de journées étaient consacrés au repos car, bien qu'étant au mois d'avril, la température montait dans cette cuvette aux alentours de 40 degrés Celsius.

Le soir, délaissant leurs casquettes d'apprentis géologues, les astronomes amateurs découvrirent le fantastique ciel du désert. Les astronomes ont ainsi pu admirer des phénomènes quasi inobservables de notre vieille Europe comme la lumière zodiacale ou les étoiles visibles dès leur lever.

L'ensemble de la mission aura permis de récolter de nombreux échantillons de roche, remis pour analyse au laboratoire géologique de l'Université de Nice, et de réaliser plus d'un millier de photographies de l'ensemble du site ainsi que neuf heures de films.

L'association Novae s'est fixée pour objectif de faire mieux connaître au public ce site admirable et qui constitue un des grands cratères météoritiques de notre planète Terre.

Quelques liens sur le cratère de Maadna (ou de Talemzane):

Références bibliographiques:

  • The Meteorite Crater of Talemzane in Southern Algeria
    KARPOFF ROMAN
    Meteoritics 1, 31-38 (1956)
    METEORITE TALEMZANE
  • Evaluating the Evolution of Process Specific Degradation Signatures Around Impact Craters
    JOHN A. GRANT
    Center for Earth and Planetary Studies, National Air and Space Museum, Smithsonian Institution
  • McHone, J.F. and R. Greeley
    Talemzane: Algerian Impact Crater Detected on SIR-A Orbital Imaging Radar
    Meteoritics, 22, 253-264, 1987.

Date de création : 11/06/2007 @ 12:42
Dernière modification : 11/06/2007 @ 12:52
Catégorie : L'association
Page lue 5944 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article




Nos Rendez-vous
Connexion...
 
Liste des membres Membres : 29

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 3

Ip : 54.92.142.198

Liens
Nouvelles du ciel
^ Haut ^